Alors que toutes mes amies me disent qu’elles craquent sur des snacks à longueur de journée depuis le début de la quarantaine, voici un petit guide de survie pour bien manger pendant cette période !

On fait les courses avec une liste et on s’y tient

Soyons clairs, le plus compliqué quand on va faire les courses pour une longue période, c’est de pas craquer pour des Kinder Pinguy, un pot de beurre de cacahuète, des chips, des sodas, des bonbons, des gâteaux.

Déjà, si vous allez faire vos courses et que vous aimez ça (perso j’adore squatter une heure entre les rayons, tout voir, tout imaginer dans un plat, inventer des recettes minutes), sachez qu’à partir de maintenant ça ne va plus être une partie de plaisir. Ça sera comme à la CAF : on rentre, on fait le nécessaire, on ressort le plus vite possible (avec masque et gants de préférence).

Avant de sortir, pour gagner du temps, voilà ce que je vous recommande de faire :

  • inventaire de ce qu’il vous reste pour ne pas entasser (les magasins continueront de tourner, pas la peine de stocker pour tout l’immeuble)
  • avoir en tête les recettes que vous voulez faire pour la semaine pour uniquement prendre les ingrédients nécessaires
  • ne pas entrer dans les rayons « goûter » ou « chips » pour éviter de tenter le diable, mais préférer les fruits pour se gaver de vitamines (ça évite de tomber malade)

On prépare ses propres recettes donc ça reste sain

Le gros changement il va être là : plus de casse dalle au kebab, plus de petit donut pour le goûter, plus de pizza pendant la pause dej avec les collègues, plus de restau avec les copines, plus de raclette infernale.

Non, l’avantage du confinement c’est qu’on va préparer toutes ses recettes et qu’on va contrôler tout ce qu’on y incorpore. Résultat : moins de produits ajoutés, moins de sucres, moins de merdes dans nos estomacs.

Prenons ceci comme une chance de faire un reboot dans notre quotidien culinaire. Me concernant, je me surprends tous les jours à chercher des recettes et imaginer de nouveaux plats sains et gourmands.
Je sais exactement ce que je mets dans mon plat, aucun sucré ajouté, que du bon pour mon corps !

On cale des horaires pour manger et on ne grignote pas

Pour éviter de grignoter et de faire des écarts, le plus simple c’est de garder un rythme. Il y a ceux qui sont en télé travail et qui ont des horaires de bureau, pour eux c’est plus facile.

Il y a ceux qui sont comme moi en chômage partiel, voire en chômage technique. Dans ces cas-là, il est plus que primordial d’organiser votre journée et de caler vos repas à des heures normales.

Me concernant, je ne prends pas de petit déjeuner, je me lève vers 9 heures, je bois mon café et un litre d’eau avant midi, je bosse le matin, je cuisine, je déjeune avec mon amoureux (qui travaille dans la pièce à côté pour pas qu’on s’entretue), je bosse encore ou je m’occupe avec des activités qui me font du bien (lecture, montage vidéo, photographie, décoration intérieure, peinture, etc.).

Pas de goûter sucré, on va préférer plutôt un fruit, une tisane avec du miel, quelque chose de réconfortant.

Avec ce fonctionnement, pas d’écarts de conduite, pas de trop plein de sucre, et un rythme équilibré qui permettra à votre estomac de digérer correctement.

Et si on essayait le jeûne intermittent ?

C’est clairement l’occasion idéale pour tester cette façon de se nourrir (pour ne pas utiliser le mot régime qui pour moi fait référence à la perte de poids).

Le concept c’est de ne pas manger entre le repas du soir (qui doit être pris au plus tard à 20h) et le déjeuner le lendemain (vers 12h/13h). Cela permet à votre estomac de digérer les aliments ingurgités le soir sans avoir à s’encombrer avec un petit déjeuner le lendemain matin. Ça évite les ballonnements et les digestions difficiles.

On se met un peu au sport / yoga

Le plus compliqué pendant cette période ça va être le très gros manque d’exercice. Même si tu n’es pas sportive / sportif, en dehors du confinement, tu sors quand même, tu marches, tu te déplaces tout au long de la journée.

A la maison, dans son appartement, ça va être un peu plus compliqué. Mais pas impossible (j’ai lu récemment qu’un jeune homme avait couru un marathon sur son balcon, comme quoi… quand on veut, on peut) !

Le mieux serait que vous puissiez caler une séance de sport quotidienne (même de 30 minutes) en facetime avec vos potes. Ça permet de se tenir à une horaire (comme un cours de sport), de se motiver à plusieurs, et de faire un minimum d’exercice pour prendre soin de soi. Alors cardio, musculation, ou encore yoga, tous les exercices sont bons pour votre santé !

Ça vous évitera de prendre du poids, d’avoir mal au dos, de tourner en rond trop vite, et d’avoir les nerfs à vif.

Alors, on se sent déjà mieux non ?

J’espère que ce petit article vous aura plus, même s’il change beaucoup de ce que je poste ici habituellement.

Je vous posterais d’ailleurs des recettes de plats que j’ai imaginé pendant le confinement, en espérant qu’elles vous plairont et vous donneront envie de les reproduire !

A très vite les gourmands !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.